Différences entre l’interface utilisateur (UI) et l’expérience utilisateur (UX) ?

Différences entre l’interface utilisateur (UI) et l’expérience utilisateur (UX) ?

Définition de l’interface utilisateur ou UI

L’interface utilisateur est le lien entre l’humain et la machine. C’est le produit fini présenté à l’internaute qui va lui permettre de surfer agréablement sur un site. L’UI peut se résumer à l’organisation des éléments graphiques et textuels pour proposer un tout agréable et attrayant. Elle se présente premièrement sous forme de maquettes graphiques à montrer au client pour qu’il les valide.
Elle se base sur des normes techniques, que l’on peut apprendre méthodiquement.

Définition de l’expérience utilisateur ou UX

L’expérience utilisateur se fait bien en amont de l’UI. Il permet de faciliter la navigation de l’internaute pour qu’il atteigne facilement son but. Il faut premièrement réaliser un audit ergonomique pour définir tous les points important qui devront être abordés pour l’ergonomie du futur site.
L’UX se base sur la sensibilité des internautes.

L’UX a pour but de rendre un site web plus :

  • utile, avec des fonctionnalités bien en place
  • utilisable, avec une facilité d’utilisation
  • désirable, car un bon attrait visuel qui est important chez l’être humain
  • navigable, pour ne pas perdre son temps à chercher l’information qui nous intéresse
  • accessible, c’est-à-dire facile à trouver sur le web, ce qui nécessite un travail de référencement
  • crédible, car une bonne UX permet de renforcer la qualité du site

Pour résumer, l »UX design consiste à penser et à concevoir un site web de manière à ce que l’expérience utilisateur soit la meilleure possible.

Jesse James Garret dans son livre « The elements of user experience » définit l’UX sous 5 plans permettant de construire un bon site web :

  • La stratégie a employée pour permettre de définir les besoins de l’utilisateur et donc les objectifs du site
  • Le contenu du site, ainsi que ses fonctionnalités définis d’après les objectifs
  • La structure ou architecture du site, c’est-à-dire l’enchaînement des pages
  • La squelette permettant de définir la clarté et la lisibilité d’une page (aussi appelé wireframe)
  • L’aspect visuel ou les maquettes qui permettront de rendre le tout plus désirable.

L’UI intervient plusieurs fois dans ce processus pour proposer une enveloppe agréable et pour créer un design fonctionnel qui insipire confiance et donne de la crédibilité à votre site.

UX is not UI but UI is UX

Vous l’aurez compris, l’UX n’est pas assimilable à l’UI.
L’expérience utilisateur ne se limite pas seulement à surfer sur une page au design agréable. L’UI n’est clairement pas suffisant pour qu’un expérience utilisateur soit agréable. C’est comme si vous emballiez d’un joli papier un carton vide… L’UI doit être le résultat d’un travail plus approfondi, celui de la prise en considération globale des besoins de l’utilisateur.

Si les deux concepts ne peuvent pas être dissociés, il ne faut pas non plus les confondre. Limiter sa vision de l’expérience utilisateur (UX) à l’interface utilisateur (UI) ne permet pas de proposer un produit final abouti : une interface fonctionnelle et intuitive, qui remplisse ses promesses, et (surtout) qui convienne à votre public. Pensez-y !

Partager cette publication